La Ferme

 

La Ferme du Parc Maximilien
Un endroit encore souvent ignoré par une partie du public, la ferme du parc Maximilien offre un air insolite et campagnard en pleine ville. Peu de gens, en effet, soupçonnent l’existence, à l’extrémité nord du Pentagone et à quelques encablures des tours bleutées de l’Espace Nord, d’un petit coin champêtre où vivent en harmonie des chevaux, des poneys, des ânes, des chèvres, des moutons, des lapins, des poules, des paons, des oies et des canards…
La ferme date de 1988 et organise des animations urbaines à vocation pédagogique. Elle est gérée en tant qu’ASBL, et dépend des Espaces verts de la Ville de Bruxelles sous la Présidence de son échevin Mr El Ktibi.
Son but: faire découvrir aux jeunes et adultes habitants du quartier, aux nombreuses écoles environnantes et associations, qui n’ont parfois aucune notion de la vie à la campagne, le monde de la ferme.
Cet éveil à l’écologie, basé sur l’observation des animaux de ferme, est largement préparé avec les enseignants. Sur place, les enfants visitent la ferme, nourrissent et soignent les animaux, découvrent le potager et ses légumes, s’interroge devant la spirale et l’hôtel à insectes…
Cet apprentissage de la nature débouche sur une sensibilisation à l’environnement: papier recyclé, triage des déchets, compostage, découverte des écosystèmes naturels ou semi-naturels, avec observation de la faune et de la flore, de la biodiversité, de l’énergie solaire, de la station d’épuration des eaux usées, du monde des abeilles et la récolte du miel, de la construction de nichoirs, de la préparation du pain et sa cuisson dans notre four à bois…
Nous privilégions également des partenariats à vocation sociale pour la réalisation et l’entretien des parcelles du potager collectif ou de compostage
Un coin de la ferme est réservé au monde de l’imaginaire et des ressentis sensoriels, nous l’appelons « la spirale du temps » Le lieu est magique et en même temps accueillant de naturel. Il échappe aux effets géopathogènes des croissements telluriques et des veines et failles souterraines. Il est propice au recueillement, à la perception de l’insolite et à une complicité créative avec la nature qui la compose.
La Ferme a également une vocation sociale et de cohésion sociale au sein du quartier. Elle est ouverte au public de 10h à 17h et tente de redynamiser les relations humaines d’un quartier qui exergue ses ruptures et ses blessures sociales.
Nous accueillons des groupes d’adultes de différentes sociétés qui viennent participer en team pour une journée à la vie de la Ferme et ceci favorise un échange et un brassage socio-culturel spontané au centre-ville.
Tout ceci n’est possible que grâce à l’osmose d’une équipe pluridisciplinaire motivée et complémentaire, au soutien des sympathisants et amis de la Ferme et aux nombreux bénévoles qui nous aide au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>